- 8315 véhicules d'occasion à vendre sur Index Auto

5 conseils à retenir à l'achat d'une voiture d'occasion

Vous songez à acheter un véhicule d'occasion? Vous éviterez bien des désagréments en gardant ces cinq conseils en tête.

5 conseils à retenir à l'achat d'une voiture d'occasion

1. Bien regarder la couleur et le kilométrage

Au-delà du goût personnel, la couleur de votre véhicule a toute son importance : si certaines couleurs comme le blanc, le noir et le gris foncé métallisé sont très recherchées, d'autres en revanche, comme le beige, le rouge et le vert sont moins populaires et peuvent faire baisser le prix de 500 à 1 000 $.Soyez également attentifs au kilométrage : si le véhicule à moins de 5 ans et affiche environ 100 000km au compteur, les prix baisseront davantage pour les voitures de marques américaines ou européennes que pour celles de marques japonaises.

2. S'assurer que le vendeur est bien un particulier

Pour s'affranchir notamment de la Loi sur la protection du consommateur, certains commerçants peu regardants se font passer pour des particuliers et cherchent à vendre ainsi des voitures qui ont parfois des défauts. Si vous faites affaire avec l'un de ceux-ci et que la voiture était en effet défectueuse, vous n'aurez aucun recours. Soyez vigilants, surtout si le faux particulier reste flou sur la date à laquelle il a acheté le véhicule.

3. Inspecter avec attention le véhicule

Un essai sur route ne permet pas d'évaluer correctement l'état de la mécanique. Peu de gens peuvent jauger un véhicule en se limitant à un essai routier, souvent court, alors même que le vendeur est présent dans l'auto et que vous ne connaissez pas l'itinéraire en question.

Pour un examen de qualité qui vous évitera bien des déconvenues, il convient de faire cette démarche auprès d'un spécialiste dans un atelier professionnel. Une inspection coûte en moyenne de 100 à 150 $. Elle doit prévoir un examen complet de la mécanique, un examen sommaire de la carrosserie, ainsi qu'un essai routier par un professionnel, sur un circuit de sa convenance et dans un temps honorable.

Même si le véhicule passe tous les tests, La Capitale Assurances recommande l'achat d'une assurance protection juridique, puisqu'elle permet de revenir contre l'ancien propriétaire en cas de vice caché.

4. Consulter le RDPRM

Le Registre des droits personnels réels et mobiliers vous assurera que le véhicule que vous vous apprêtez à acquérir ne sert pas à garantir une dette. Si la dette n'a pas été enlevée du Registre, les créanciers pourraient saisir la voiture pour solder la dette, ou tout bonnement vous réclamer le paiement de la dette puisque vous êtes le dernier acheteur. La consultation du RDPRM est donc essentielle lors d'un achat entre particuliers pour vous prémunir contre de graves déconvenues.

5. Exiger une déclaration à propos des collisions antérieures

Les écrits restent. Cet adage est bien connu, mais il prend tout son sens lors d'une négociation. Exigez du vendeur qu'il mentionne par écrit sur le contrat de vente que «le châssis est dans son état d'origine» ou bien que la «peinture sur tous les portière est d'origine», si c'est bien ce qu'il vous a déclaré oralement avant la vente. S'il rechigne à consigner par écrit ses précédentes déclarations, c'est le signe qu'une collision antérieure a été maquillée.